Article

Time to Click #4 : Full Throttle, le point’n click culte de Tim Schafer

Ecrit par Avorpal, 18 septembre 2015, à 10:54

Alors que l’actualité du point’n click n’a jamais été aussi fournie avec des titres sortis très récemment comme Anna’s Quest, Fran Bow, Stasis, le reboot de King’s Quest ou encore des projets alléchants comme Tsioque et Kathy Rain, Time to Click est l’émission du jeu d’aventure qui va vous faire voyager dans le passé afin de découvrir ou de redécouvrir les perles rétros qui ont bercé notre jeunesse. Ce quatrième épisode est ainsi consacré à Full Throttle. Au programme : du rock et des bécanes !

Illustration utilisée pour l'en-tête : Eddie Del Rio

En selle Marcel !

Pour la première fois depuis que j’ai commencé cette émission, je traite le jeu d’un studio qui, ne le niez pas mes coquins, vous aura certainement fait rêver durant de longues années : LucasArts. Avec des titres comme Monkey Island, Sam et Max, Day of the Tentacule ou encore Indiana Jones, LucasArts était incontestablement l’un des fers de lance du point’n click dans les années 90. Full Throttle lui, est sorti en 1995 soit cinq ans après The Secret of Monkey Island (le premier volet de la série). Nous y suivons Ben, le chef du gang des Putois qui se retrouve mêlé malgré lui à une histoire de meurtre et de conspiration.

Bien qu’un peu court et pas spécialement difficile pour un point’n click, Full Throttle est rapidement devenu une référence dans le genre, non pas pour son scénario relativement bateau mais pour son ambiance dystopique, la qualité de ses graphismes et sa bande-son signée par le groupe californien The Gone Jackals. Que vous ayez déjà torché le jeu ou que vous ne le connaissiez pas du tout, je vous propose, dans ce quatrième épisode de Time to Click, de revenir sur son histoire, ses inspirations cinématographiques ou encore sur quelques anecdotes autour du jeu !

Full Throttle 2 ?

Afin de capitaliser sur la licence Full Throttle, LucasArts a tenté pas moins de deux fois de proposer une suite aux aventures de Ben, notre biker préféré. Si ces deux suites ont été annulées pour diverses raisons – je vous invite à regarder Time to Click pour en savoir plus – nous ne pouvons que nous interroger sur la pertinence de vouloir à tout prix produire des séquelles pour les jeux ayant le mieux marché.

L’un des concepteurs principaux de Full Throttle, le pas-besoin-de-vous-le-présenter Tim Schafer, s’est d’ailleurs refusé à travailler sur ces suites en expliquant qu’il préférait se focaliser sur de nouveaux univers (comme Grim Fandango) plutôt que de rester enfermé sur d’anciens projets. Si vous êtes un peu déçu en apprenant la nouvelle, sachez que LucasArts avait prévu de produire, pour la seconde tentative, non pas un point’n click mais un jeu d’action, ce qui aurait complètement trahi l’essence même du jeu originel. Point de regrets donc et contentons-nous d’apprécier ce Full Throttle comme une œuvre unique et qui se savoure du début à la fin.    

Vous aimerez aussi :