Test

Azure Striker Gunvolt, successeur de Megaman Zero ?

Ecrit par At0mium, 12 mai 2015, à 18:57

Alors que la licence Megaman (Rockman au Japon) ne compte plus ses épisodes et ses déclinaisons, on peut sans mal citer les trois plus marquantes pour toute une génération de joueurs : la saga classique, celle des épisodes "X" et enfin la quadrilogie des Megaman Zero. Cette dernière se distingue nettement des deux autres en proposant non seulement un gameplay à base de corps à corps, mais aussi un enchaînement des missions plus libre avec quelques innovations dans la progression du héros. Les Megaman Zero sont le fruit du travail (et du talent) des développeurs du studio Inti Creates, que l'on retrouve enfin dans une nouvelle licence qui, cette fois-ci, leur appartient : Azure Striker Gunvolt.

Le coup de foudre attendu ?

Après nous avoir fait languir durant de longs mois, Azure Striker Gunvolt sort enfin du Japon... il était temps ! Les trailers ne nous l'avaient pas caché, le titre se permet une direction artistique haute en couleur et globalement très convainquante. Chara-design réussi, environnements bien marqués, animations des boss fluides et lisibles, feedbacks généreux, tout y est pour que l'on passe un bon moment visuellement parlant. Mais passons, ce qui importe dans Azure Striker Gunvolt, c'est son concept réinterprétant le genre de action/plateforme. Pas de sabre, pas de buster non plus, Gunvolt dispose d'un pouvoir tout autre : celui de la foudre.

En effet, notre héros devra vaincre ses ennemis en deux temps. D'un part, il lui faudra les viser avec son pistolet pour ensuite les électrocuter avec son pouvoir. Manette en main, cette mécanique de gameplay est convaincante et la pondération entre utilisation de la jauge de pouvoir pour attaquer ou se protéger (elle définit également notre bouclier) est bien pensée. Avec ses 6 boss principaux et ses quelques niveaux annexe, Azure Striker Gunvolt occupe pendant environ 5 heures et il le fait bien. On regrettera seulement un scénario relativement incompréhensible dans les premiers instant et un déséquilibre affligeant dans le level design qui sait exceller comme décevoir. Globalement, ce premier jeu de la saga Gunvolt est une réussite et il fera le bonheur des amateurs du genre, mais il pèche par quelques défauts que l'on espère voir gommés dans sa suite...

Vous aimerez aussi :